Log on
0

Musicovid-1 : Quels risques de la pratique de certains instruments face au Covid-19 ?

Sunday May 31st, 2020 | Actualités

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Musicovid-1 est une enquête lancée par Emmanuel Bartaire, responsable de la cellule de crise Covid à l’Hôpital Saint-Vincent de Lille. Son objectif est d’établir les risques de la pratique de certains instruments face au virus Covid-19.

Comment continuer à faire cours ? Comment continuer à faire essayer des instruments en magasin ? Comment gérer les prêts des parcs instrumentaux ? Comment sécuriser le parcours d’un instrument pour qu’il soit commercialisable ?… autant de questions que se posent aujourd’hui les professionnels de la musique face au risque de propagation du virus COVID-19.
Interrogé sur ces points par ses patients, Emmanuel Bartaire s’est rendu compte qu’aucune information n’était encore disponible dans la littérature pour répondre avec précision à ces questions légitimes. Ainsi, en partenariat avec un laboratoire allemand, il a pris l’initiative de lancer cette étude qui tentera de répondre aux questionnements des professionnels.

L’étude lancée consiste à tout d’abord faire un état des lieux pour évaluer la proportion de malade chez les enseignants d’instrument à vent ou de chant par rapport à ceux qui n’utilisent pas le souffle en utilisant un formulaire (disponible ici) que les directeurs de conservatoire et école de musique sont invités à remplir.
En parallèle, l’équipe allemande travaille sur des solutions et recommandations à mettre en place pour plus de prudence. Toutefois, Emmanuel Bartaire prévient que ces mesures de prudence seront évidemment à ajuster en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Thomas MALLET - La Traversière
Article proposé par Thomas MALLET

Né en 1981 en région parisienne, Thomas MALLET débute la flute traversière au CRR de Saint-Maur des Fossés dans la classe de Michel Moraguès, puis celle de Philippe Lesgourgues, où il obtient en 2000 le CFEM mention très bien à l’unanimité.
Afin de poursuivre ses études, Thomas quitte la région parisienne pour s’établir à Rouen ou il obtient en 2005 son diplôme d’ingénieur et exerce depuis chez Axens, filiale de l’IFPEN.
De retour en région parisienne, Thomas reprend alors ses études musicales et intègre la classe d’Oscar Catalan à Boulogne Billancourt.

RECEIVE OUR NEWSLETTER

Receive our news before everyone else!

CONTACT US

Do not hesitate to contact us !

Newsletter

En cliquant sur envoyer, vous affirmez avoir pris connaissance et acceptez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription présents sur les Newsletter.

x

Informations COVID-19

La Traversière vous informe que les commandes continuent d'être expédiées mais qu'en raison des conditions particulières actuelles, du retard peut avoir lieu sur certaines commandes.

Merci pour votre compréhension